Page 0117

CANCER CONTROL FRANCOPHONE 2021 115

APPENDIX

J Accès aux soins,

J Lutte contre l'abandon de traitement.

À ce jour, avec ses partenaires, la Fondation Sanofi Espoir

se félicite des résultats significatifs obtenus avec plus de

100 000 enfants/adolescents bénéficiaires et plus de 30 000

professionnels de la santé formés. L'impact de cette initiative

a été souligné dans des publications prestigieuses telles que le

Lancet Oncology (4).

Continuité et évolution

Les défis de la prise en charge des cancers de l'enfant dans

les PRFI restant importants, l'Organisation Mondiale de la

Santé a lancé en 2018 la Global Initiative for Childhood Cancer

(GICC) . La Fondation Sanofi Espoir reste fortement mobilisée

et concentre de plus en plus ses efforts sur les pays à revenu

faible et intermédiaire inférieur. A travers cette stratégie

ciblée, la Fondation s'engage à renforcer son programme en

Afrique et en Asie du Sud-Est où se situe la grande majorité des

inégalités en santé. La Fondation agit avec ses partenaires sur

tous les leviers pour améliorer efficacement et durablement les

conditions de vie et le taux de survie des enfants et adolescents

atteints de cancer.

La Fondation Sanofi Espoir soutient actuellement 29

projets parmi lesquels 10 nouveaux projets financés depuis

2020 pour une action renforcée dans les pays à revenu faible

et intermédiaire inférieur qui représentent désormais 2/3

de l'allocation budgétaire du programme. Avec 14 projets

en Afrique et 8 projets en Asie, la Fondation apporte une

contribution dans les pays pilotes engagés dans la GICC

(Myanmar, Pérou, Ghana, Ukraine, Sénégal et Maroc).

La Fondation travaille également avec ses partenaires pour

renforcer les réseaux régionaux et les centres de référence.

Les exemples suivants illustrent cette approche spécifique.

Deux centres de référence en anatomopathologie en

Afrique subsaharienne

Le développement de deux centres de référence en

anatomopathologie repose sur une approche de jumelage

entre Accra et Dakar, avec une feuille de route échelonnée

sur les 4 à 5 prochaines années. Les deux villes serviront de

hubs pour la sous-région Afrique de l'Ouest, couvrant à la

fois les pays francophones et anglophones, et bénéficieront

d'équipements, de soutien et d'expertise en :

J Partageant des techniques de pointe,

J Développant un réseau à l'aide d'outils communs comme la

plateforme en Open Source i-PATH,

J Partageant des expériences de double lecture et second

avis,

J Formant des anatomopathologistes.

L'objectif est de garantir :

J La disponibilité permanente d'équipements bien

entretenus, de pratiques et de connaissances appropriées

dans toute la région,

J Une logique économique pour plus d'efficacité et de pérennité.

Les projets sont structurés autour d'une forte appropriation

nationale, essentielle pour assurer adhésion et opérationnalité

à long terme. Les deux projets sont pilotés localement. Le projet

de Dakar est géré en collaboration entre trois grands hôpitaux

et l'Université de médecine Cheikh Anta Diop (UCAD), et le

projet d'Accra est sous la responsabilité du département de

pathologie de la faculté de médecine de l'Université du Ghana.

En plus de l'aide apportée par My Child Matters, les deux

projets sont fortement soutenus par des partenaires

internationaux très engagés : Alliance Mondiale Contre le

Cancer (AMCC) pour Dakar et St Jude Children's Research

Hospital pour Accra, à même de les poursuivre sur le long

terme et d'assurer leur pérennité.

École Africaine d'Oncologie Pédiatrique

La durabilité ne peut être atteinte sans un solide programme

de renforcement des capacités des professionnels de santé.

Bien entendu, il s'agit d'une approche à long terme. En 2012,

le GFAOP a créé l'Ecole Africaine d'Oncologie Pédiatrique

(EAOP), avec deux universités et le soutien permanent de My

Child Matters (MCM).

Il s'agit d'un programme complet de formation et de

certification en oncologie pédiatrique pour les pays d'Afrique

francophone. À ce jour, les excellents résultats d'une

augmentation rapide du bassin de professionnels qualifiés

en oncologie pédiatrique dans la région ont été publiés (5).

En 2020, un nouvel ensemble de modules de formation sur la

pathologie et le diagnostic a été élaboré sur une plateforme

d'e-learning en lien avec le projet 'Centre de référence à

Dakar' soutenu par MCM. Ce nouvel outil est conçu pour les

pathologistes et les médecins afin de développer un langage

commun de principes fondamentaux et ainsi accélérer la

communication pendant le processus de diagnostic.

Une évaluation qualitative du programme a été réalisée

en avril 2021, afin de dresser un bilan des actions (et d'en

déterminer l'impact), des expériences et des attentes des

parties prenantes impliquées. Voir l'article dans cette revue :

Évaluation qualitative à distance d'un programme philanthropique

d'oncologie pédiatrique dans les pays à revenu faible ou

intermédiaire : approche globale, novatrice et tripartite.

My Child Matters Nursing Awards: importance des

soins infirmiers

Forte du succès du programme MCM, la Fondation Sanofi

Espoir a créé en 2015 les My Child Matters Nursing Awards, en

Index

  1. Page 0001
  2. Page 0002
  3. Page 0003
  4. Page 0004
  5. Page 0005
  6. Page 0006
  7. Page 0007
  8. Page 0008
  9. Page 0009
  10. Page 0010
  11. Page 0011
  12. Page 0012
  13. Page 0013
  14. Page 0014
  15. Page 0015
  16. Page 0016
  17. Page 0017
  18. Page 0018
  19. Page 0019
  20. Page 0020
  21. Page 0021
  22. Page 0022
  23. Page 0023
  24. Page 0024
  25. Page 0025
  26. Page 0026
  27. Page 0027
  28. Page 0028
  29. Page 0029
  30. Page 0030
  31. Page 0031
  32. Page 0032
  33. Page 0033
  34. Page 0034
  35. Page 0035
  36. Page 0036
  37. Page 0037
  38. Page 0038
  39. Page 0039
  40. Page 0040
  41. Page 0041
  42. Page 0042
  43. Page 0043
  44. Page 0044
  45. Page 0045
  46. Page 0046
  47. Page 0047
  48. Page 0048
  49. Page 0049
  50. Page 0050
  51. Page 0051
  52. Page 0052
  53. Page 0053
  54. Page 0054
  55. Page 0055
  56. Page 0056
  57. Page 0057
  58. Page 0058
  59. Page 0059
  60. Page 0060
  61. Page 0061
  62. Page 0062
  63. Page 0063
  64. Page 0064
  65. Page 0065
  66. Page 0066
  67. Page 0067
  68. Page 0068
  69. Page 0069
  70. Page 0070
  71. Page 0071
  72. Page 0072
  73. Page 0073
  74. Page 0074
  75. Page 0075
  76. Page 0076
  77. Page 0077
  78. Page 0078
  79. Page 0079
  80. Page 0080
  81. Page 0081
  82. Page 0082
  83. Page 0083
  84. Page 0084
  85. Page 0085
  86. Page 0086
  87. Page 0087
  88. Page 0088
  89. Page 0089
  90. Page 0090
  91. Page 0091
  92. Page 0092
  93. Page 0093
  94. Page 0094
  95. Page 0095
  96. Page 0096
  97. Page 0097
  98. Page 0098
  99. Page 0099
  100. Page 0100
  101. Page 0101
  102. Page 0102
  103. Page 0103
  104. Page 0104
  105. Page 0105
  106. Page 0106
  107. Page 0107
  108. Page 0108
  109. Page 0109
  110. Page 0110
  111. Page 0111
  112. Page 0112
  113. Page 0113
  114. Page 0114
  115. Page 0115
  116. Page 0116
  117. Page 0117
  118. Page 0118
  119. Page 0119
  120. Page 0120
  121. Page 0121
  122. Page 0122