Page 0012

INITIATIVES ET PROGRAMMES DE LUTTE CONTRE LE CANCER

10 CANCER CONTROL FRANCOPHONE 2021

est localisé au niveau du centre d'hémato-oncologie du CHU

Mohamed VI.

5. Une unité à Oujda, le service d'oncologie pédiatrique a été

implanté au niveau du CHU au sein d'un service de pédiatrie.

Selon les dernières données de l'OMS, on compte 1 939

nouveaux cas de cancer pédiatrique au Maroc en 2020 (4).

La figure suivante illustre la distribution des différents types

de cancer pédiatrique du Maroc.

Cependant, malgré tout le chemin parcouru et les efforts

fournis, il persistait un écart de survie important. En 2015,

Ribeiro et al (5) avaient estimé le taux de survie au Maroc à 30%.

Pour améliorer ce résultat, il a été nécessaire d'appliquer des

stratégies adaptées à ce contexte.

Il fallait donc mettre en place des stratégies avec des objectifs

spécifiques tel que :

J La lutte contre les abandons de traitement,

J Le diagnostic précoce,

J Les protocoles thérapeutiques adaptés,

J L'accès aux médicaments,

J L'amélioration des soins de support….

Des études plus récentes émanant de l'équipe d'oncologie

pédiatrique de Rabat rapportent un taux de survie autour de

60% pour les enfants traités entre 2012 et 2014 (6).

Pour améliorer les résultats, les équipes marocaines ont

développé une coopération fructueuse avec l'International

Outreach Program (IOP) de l'Hôpital de Recherche pour Enfants

St Jude (Memphis, TN, USA), dirigé par Judith Willimas et Raul

Ribeiro. Le programme s'est centré sur les soins infirmiers,

l'amélioration des services de pathologie et du contrôle des

infections, la gestion des données, l'immunophénotypage et la

cytogénétique pour les leucémies, ainsi que le développement

de protocoles thérapeutiques adaptés. Le système de

communication basé sur Internet est utilisé comme un outil utile

pour développer diverses actions et discuter des cas des patients

pour obtenir un deuxième avis.

Avec l'aide de l'IOP, le groupe marocain a développé des

protocoles pour Leucémie Aigue Myeloblastique (AML-Ma

2003) et le Lymphome de Hodgkin (MDH-Ma 2004). Le groupe

marocain est également un membre actif du GFAOP, fondé

par le Pr Jean LEMERLE en 2000 (Villejuif, France). Ce groupe

se concentre actuellement sur le lymphome de Burkitt et les

tumeurs de Wilms. Des résultats intéressants ont été obtenus

grâce à une étude prospective multicentrique dans 6 pays

africains (Algérie, Cameroun, Madagascar, Maroc, Sénégal et

Tunisie). Le Maroc a été sélectionné également parmi les pays

bénéficiant de l'initiative My Child Matters de l'UICC. Le contrôle

de la douleur et le diagnostic précoce des cancers de l'enfant ont

été développés dans le cadre de cette initiative (7-8).

Les principaux partenaires internationaux

Le Groupe Franco-Africain d'Oncologie Pédiatrique GFAOP (9)

Fondé il y a 20 ans par des médecins africains et français, le

GFAOP est une association médicale qui soutient la création et

le développement d'unités de soins en oncologie pédiatrique.

Il regroupe, au sein de son réseau, les spécialistes du cancer de

l'enfant dans 18 pays du Maghreb et d'Afrique Subsaharienne.

En 2000, le Maroc intègre le GFAOP dont il a été un des

membres fondateurs. Ce groupe a intégré initialement l'Algérie,

le Cameroun, Madagascar, le Sénégal, la Tunisie et le Maroc. Le

groupe s'est rapidement agrandit pour inclure le Burkina Faso,

la Côte d'Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Congo et le Togo.

Les objectifs du GFAOP étaient d'apporter un support aux

pays de faible ressource, que ce soit sur le plan de la formation

par l'intermédiaire de l'école d'oncologie pédiatrique, ou par

l'apport en médicaments et matériaux médicaux.

Le partenariat s'est rapidement concrétisé, dès la première

année, par l'initiation de la première étude multicentrique

phase III. Cette étude a concerné le traitement des lymphomes

non hodgkinien à grandes cellules B selon le contexte Africain.

La Fondation Sanofi Espoir (10)

La Fondation Sanofi Espoir a été créée en 2010, sa vision

principale était de lutter contre les inégalités entre les enfants du

monde. Ses trois principales cibles étaient :

1. Lutte contre le cancer de l'enfant dans les pays à faible

revenu,

2. Amélioration de la santé maternelle et infantile,

3. Amélioration de l'accès aux soins chez la population

vulnérable en France.

Depuis sa création, plusieurs projets ont été réalisés :

J 2011 : Lancement de la campagne internationale « Tous pour

la maman Africaine/ Stand UP for African mothers »,

J 2012 : Implication dans la création de l'école Franco-Africaine

d'oncologie pédiatrique,

J 2013 : Lancement d'un programme de formation des sagesfemmes « Sage-femme à vie/ Midwives

for life »,

J 2014 : Obtention du statut de Consultant auprès de

l'ECOSOC (The Economic and Social Council of the United

Nations),

J 2015 : 1ère action majeure de la Fondation en faveur des

immigrés en France,

J 2017 : Signature d'un partenariat Humanitaire avec le

ministère Français,

J 2018 : Publication au Lancet oncologie des résultats de « My

Child Matters program »,

J 2019 : Publication du livre blanc de vulnérabilités auprès

de Agnès Buzyn, Ministre française de la Santé et des

Solidarités.

Index

  1. Page 0001
  2. Page 0002
  3. Page 0003
  4. Page 0004
  5. Page 0005
  6. Page 0006
  7. Page 0007
  8. Page 0008
  9. Page 0009
  10. Page 0010
  11. Page 0011
  12. Page 0012
  13. Page 0013
  14. Page 0014
  15. Page 0015
  16. Page 0016
  17. Page 0017
  18. Page 0018
  19. Page 0019
  20. Page 0020
  21. Page 0021
  22. Page 0022
  23. Page 0023
  24. Page 0024
  25. Page 0025
  26. Page 0026
  27. Page 0027
  28. Page 0028
  29. Page 0029
  30. Page 0030
  31. Page 0031
  32. Page 0032
  33. Page 0033
  34. Page 0034
  35. Page 0035
  36. Page 0036
  37. Page 0037
  38. Page 0038
  39. Page 0039
  40. Page 0040
  41. Page 0041
  42. Page 0042
  43. Page 0043
  44. Page 0044
  45. Page 0045
  46. Page 0046
  47. Page 0047
  48. Page 0048
  49. Page 0049
  50. Page 0050
  51. Page 0051
  52. Page 0052
  53. Page 0053
  54. Page 0054
  55. Page 0055
  56. Page 0056
  57. Page 0057
  58. Page 0058
  59. Page 0059
  60. Page 0060
  61. Page 0061
  62. Page 0062
  63. Page 0063
  64. Page 0064
  65. Page 0065
  66. Page 0066
  67. Page 0067
  68. Page 0068
  69. Page 0069
  70. Page 0070
  71. Page 0071
  72. Page 0072
  73. Page 0073
  74. Page 0074
  75. Page 0075
  76. Page 0076
  77. Page 0077
  78. Page 0078
  79. Page 0079
  80. Page 0080
  81. Page 0081
  82. Page 0082
  83. Page 0083
  84. Page 0084
  85. Page 0085
  86. Page 0086
  87. Page 0087
  88. Page 0088
  89. Page 0089
  90. Page 0090
  91. Page 0091
  92. Page 0092
  93. Page 0093
  94. Page 0094
  95. Page 0095
  96. Page 0096
  97. Page 0097
  98. Page 0098
  99. Page 0099
  100. Page 0100
  101. Page 0101
  102. Page 0102
  103. Page 0103
  104. Page 0104
  105. Page 0105
  106. Page 0106
  107. Page 0107
  108. Page 0108
  109. Page 0109
  110. Page 0110
  111. Page 0111
  112. Page 0112
  113. Page 0113
  114. Page 0114
  115. Page 0115
  116. Page 0116
  117. Page 0117
  118. Page 0118
  119. Page 0119
  120. Page 0120
  121. Page 0121
  122. Page 0122