Page 0042

FACTEURS DE RISQUE

40 CANCER CONTROL FRANCOPHONE 2021

parfois 10% du poids corporel (1). Il est alors préférable

d'utiliser d'autres paramètres anthropométriques comme le

périmètre du bras ou l'épaisseur du pli cutané tricipital (6).

Le périmètre brachial est donc recommandé dans ces

situations et sa prise régulière pourrait aider à prévenir un

retard de croissance chez l'enfant atteint de tumeur solide

(8,11). Les critères biologiques pour l'évaluation nutritionnelle,

notamment le dosage du taux de pré albumine, sont discutés

mais il n'y a pas de consensus et leur pratique au quotidien

n'est pas courante (1,13). L'évaluation de la croissance est

donc l'outil le plus utile pour définir l'état de santé et l'état

nutritionnel d'un enfant atteint de cancer 1,13). Elle doit être

réalisée le plus tôt possible et répétée régulièrement afin

d'adapter la prise en charge nutritionnelle. Dans cette étude,

la majorité des patients provenait de milieu socio-économique

défavorisé. Selon la littérature, dans les pays à revenu faible ou

Tableau 1: Caractéristiques générales des patients

Variables Effectifs %

Sexe Féminin 8 50

Masculin 8 50

Age 6 à 23 mois 5 31

24 à 35 mois 5 31

36 à 59 mois 6 38

Signes Leucocorie 5 31

révélateurs Masse abdominale 4 25

des cancers Adénopathies 2 13

Céphalées 1 6

Douleur abdominale 1 6

Fièvre 1 6

Strabisme 1 6

Vomissement 1 6

Périmètre < 115 mm 6 38

brachial ≥ 115 à < 125 mm 7 44

≥ 125 mm 3 19

Rapport < -2> -3 Z score 6 38

poids /taille < -3 Z score 6 38

Z score normal 4 24

Type de Malnutrition modéré 6 37

malnutrition Malnutrition sévère 10 63

Tableau 2: Répartition des patients selon le type de cancer

Types de cancer Effectifs n(=16) %

Rétinoblastome 6 38

Leucémie 3 19

Néphroblastome 3 19

Médulloblastome 2 13

Lymphome de Burkitt 1 6

Hépatoblastome 1 6

Tableau 3: Répartition des patients selon l'évolution

L'évolution Effectifs %

Absence de rémission 10 63

Rémission complète 6 38

Abandon de traitement 3 19

Perdu de vue 1 6

Décès 7 44

intermédiaire, les décès évitables dus aux cancers

de l'enfant résultent d'une absence de diagnostic,

d'un diagnostic erroné ou tardif, de difficultés

d'accès aux soins, de l'abandon du traitement, de

la toxicité des traitements et de taux de rechute

plus élevés (3,16,17). La plupart des enfants étaient

sous allaitement maternel exclusif jusqu'à l'âge de 6

mois (94%). Selon des chercheurs suédois, il n'existe

aucune relation entre la durée de l'allaitement et la

survenue d'un cancer pédiatrique ; mais des études

plus récentes précisent que l'allaitement avait un

effet protecteur contre certains types de cancer

pédiatrique (neuroblastome, leucémie) (18,19). Des

auteurs indiens affirment même que le taux élevé

d'allaitement au sein pourrait expliquer la faible

incidence du cancer pédiatrique dans leur pays (20).

La malnutrition et le cancer rendent les enfants

plus vulnérables aux infections. Les cancers et leur

traitement sont sources de complications digestives

(nausées, vomissements, diarrhée, occlusion) ou

extradigestives (douleurs, anorexie, asthénie)

favorisant la dénutrition.

La nutrition est un élément fondamental

des soins aux patients pédiatriques atteints de

cancer. Une nutrition adéquate et appropriée est

nécessaire pour maintenir une croissance et un

développement optimaux. Une nutrition adéquate

est susceptible d'améliorer la survie, de réduire la

toxicité et d'améliorer la qualité de vie (14).

Les principaux types de cancers diagnostiqués

dans cette étude étaient le rétinoblastome, la

leucémie et le néphroblastome. Ces résultats

dépendent en partie de la méthodologie adoptée.

Selon la littérature, la proportion de patients

souffrant d'insuffisance pondérale varie considérablement en

fonction du type de cancer (14,23). En oncologie, les enfants

à haut risque de malnutrition sont ceux atteints de tumeurs

solides (la tumeur de Wilms ou le neuroblastome), de cancers

métastatiques ou de cancers traités par une chimiothérapie

intensive (6,14,23). Par contre, la prévalence de la dénutrition

est beaucoup plus faible chez les enfants atteints de leucémie

aigüe lymphoblastique et de lymphome de Hodgkin (9,14).

Dans l'étude de Murphy et al, les enfants atteints de tumeurs

hématologiques avaient tendance à l'obésité due à la

corticothérapie (9).

Dans cette étude, la prise en charge nutritionnelle avait

consisté essentiellement à la prise d'aliments thérapeutiques

(lait thérapeutique et Plumpy-Nut).

Il n'existe pas de protocole ou de méthodologie rationnelle

pour l'évaluation et le traitement des problèmes nutritionnels,

Index

  1. Page 0001
  2. Page 0002
  3. Page 0003
  4. Page 0004
  5. Page 0005
  6. Page 0006
  7. Page 0007
  8. Page 0008
  9. Page 0009
  10. Page 0010
  11. Page 0011
  12. Page 0012
  13. Page 0013
  14. Page 0014
  15. Page 0015
  16. Page 0016
  17. Page 0017
  18. Page 0018
  19. Page 0019
  20. Page 0020
  21. Page 0021
  22. Page 0022
  23. Page 0023
  24. Page 0024
  25. Page 0025
  26. Page 0026
  27. Page 0027
  28. Page 0028
  29. Page 0029
  30. Page 0030
  31. Page 0031
  32. Page 0032
  33. Page 0033
  34. Page 0034
  35. Page 0035
  36. Page 0036
  37. Page 0037
  38. Page 0038
  39. Page 0039
  40. Page 0040
  41. Page 0041
  42. Page 0042
  43. Page 0043
  44. Page 0044
  45. Page 0045
  46. Page 0046
  47. Page 0047
  48. Page 0048
  49. Page 0049
  50. Page 0050
  51. Page 0051
  52. Page 0052
  53. Page 0053
  54. Page 0054
  55. Page 0055
  56. Page 0056
  57. Page 0057
  58. Page 0058
  59. Page 0059
  60. Page 0060
  61. Page 0061
  62. Page 0062
  63. Page 0063
  64. Page 0064
  65. Page 0065
  66. Page 0066
  67. Page 0067
  68. Page 0068
  69. Page 0069
  70. Page 0070
  71. Page 0071
  72. Page 0072
  73. Page 0073
  74. Page 0074
  75. Page 0075
  76. Page 0076
  77. Page 0077
  78. Page 0078
  79. Page 0079
  80. Page 0080
  81. Page 0081
  82. Page 0082
  83. Page 0083
  84. Page 0084
  85. Page 0085
  86. Page 0086
  87. Page 0087
  88. Page 0088
  89. Page 0089
  90. Page 0090
  91. Page 0091
  92. Page 0092
  93. Page 0093
  94. Page 0094
  95. Page 0095
  96. Page 0096
  97. Page 0097
  98. Page 0098
  99. Page 0099
  100. Page 0100
  101. Page 0101
  102. Page 0102
  103. Page 0103
  104. Page 0104
  105. Page 0105
  106. Page 0106
  107. Page 0107
  108. Page 0108
  109. Page 0109
  110. Page 0110
  111. Page 0111
  112. Page 0112
  113. Page 0113
  114. Page 0114
  115. Page 0115
  116. Page 0116
  117. Page 0117
  118. Page 0118
  119. Page 0119
  120. Page 0120
  121. Page 0121
  122. Page 0122