Page 0094

FORMATION ET E-LEARNING

palliatifs relève de « la responsabilité éthique des systèmes

de santé ». (9). Dans une stratégie d'approche par étapes

recommandée en Afrique subsaharienne pour développer

l'oncologie pédiatrique d'après l'expérience acquise au Malawi,

ils apparaissent d'ailleurs en tête des priorités (10).

Dans sa forme, par son caractère collectif et sa durée,

il aura permis une approche plus fine des réalités locales.

L'impact réel de cette intervention est plus difficile à cerner,

surtout quand on considère son ambition d'infléchir le sens

du soin pour mieux l'ajuster aux réalités du pays, à travers une

démarche palliative. Plusieurs caractéristiques cardinales des

soins palliatifs, dont l'exigence de travail interdisciplinaire, la

gestion des symptômes, le support institutionnel peuvent

nécessiter une remise en cause de la façon dont tout le

système de santé est pensé et mis en œuvre (11,12), ce qui

peut prendre du temps.

Un travail en collaboration

L'une des forces de ce programme réside dans son caractère collaboratif, inscrivant dans un cadre commun d'apprentissage

des équipes déjà soudées par d'autres actions de formation, que

le GFAOP a intensifié à travers l'École Africaine d'Oncologie

Pédiatrique à Rabat (13), et plus récemment l'Institut FrancoAfricain d'Oncologie

Pédiatrique à Dakar créé en 2017.

La base de confiance acquise au fil du temps et des

formations communes, constitue un socle robuste de

collaboration nord-sud, mais aussi sud-sud, qui pourront faire

le lit de travaux et d'échanges futurs. Il est bon de rappeler que

l'efficacité pédagogique d'un programme implique un réseau

complexe de relations, au cœur desquelles « l'antériorité

des partenaires, la mémoire des actions et la confiance

interpersonnelle ne sont pas spontanément mentionnées

mais peuvent être décisives ». En dépit de l'hétérogénéité

géographique et économique du groupe, du clivage révélé par

les questionnaires et la nature des projets et de la disparité

de leur mise en œuvre, ce sentiment d'appartenance à une

même communauté a véritablement enrichi les partages

d'expérience lors de la session de Marseille qui réunissait 3

92 CANCER CONTROL FRANCOPHONE 2021

Tableau 1: liste et repartition des equipes

Pays (15) Unites (19) Revenus* Projets* Modalites D'evaluation* Approfondissement

Algerie Alger UMIC D V In situ

Tunisie Tunis LMIC D V In situ

Maroc Casablanca LMIC D V Marseille

Fès LMIC D Et Sp V Marseille

Marrakech LMIC D Et Sp V Marseille

Rabat LMIC D Et Sp V Marseille

Mauritanie Nouakchott LMIC D Et Sp V+Q Marseille

Burkina Faso Ouaga LIC D V+Q Marseille

Cameroun Yaoundé LMIC D V In situ

Centrafrique Bangui LIC D 0 In situ

Guinee Conakry LIC D Q Marseille

Mali Bamako LIC D V+Q In situ

Niger Niamey LIC D V+Q In situ

RCI Abidjan LMIC D V+Q Marseille

Senegal Dakar LIC

Togo Lomé LIC D V In situ

Madagascar Tananarive LIC D Et Sp V+Q In situ

RDC Kinshasa LIC D Et Sp V Marseille

Lubumbashi LIC D Et Sp 0 Marseille

* Légende: UMIC = Upper Middle-Income Country; LMIC = Low Middle Income Country; LIC = Low Income Country. D = Douleur ; D et sp = Douleur et soins palliatifs. V = Visite A domicile

; Q = Questionnaire.

Tableau 2: Calendrier, lieux, coordinateur local, effectifs des professionnels de santé des unités pédiatriques du GFAOP qui ont participé à la session de

formation initiale

Dates Lieu Coordinateur Médecins Infirmiers Autres TOTAL

20 -24 février, 2017 Dakar (Sénégal, Cameroun,

Mali, Guinée, Niger, RDC, Togo) Claude Moreira 8 10 3 21

27 - 31 mars, 2017 Abidjan (RCI, RDC, Centrafrique,

Madagascar, Burkina Faso) Jean-Jacques

Atteby Yao 9 9 1 19

11-15 sept., 2017 Rabat (Maroc, Tunisie, Mauritanie,

Algérie) Laila Hessissen 12 11 2 25

TOTAL 29 30 6 65

Index

  1. Page 0001
  2. Page 0002
  3. Page 0003
  4. Page 0004
  5. Page 0005
  6. Page 0006
  7. Page 0007
  8. Page 0008
  9. Page 0009
  10. Page 0010
  11. Page 0011
  12. Page 0012
  13. Page 0013
  14. Page 0014
  15. Page 0015
  16. Page 0016
  17. Page 0017
  18. Page 0018
  19. Page 0019
  20. Page 0020
  21. Page 0021
  22. Page 0022
  23. Page 0023
  24. Page 0024
  25. Page 0025
  26. Page 0026
  27. Page 0027
  28. Page 0028
  29. Page 0029
  30. Page 0030
  31. Page 0031
  32. Page 0032
  33. Page 0033
  34. Page 0034
  35. Page 0035
  36. Page 0036
  37. Page 0037
  38. Page 0038
  39. Page 0039
  40. Page 0040
  41. Page 0041
  42. Page 0042
  43. Page 0043
  44. Page 0044
  45. Page 0045
  46. Page 0046
  47. Page 0047
  48. Page 0048
  49. Page 0049
  50. Page 0050
  51. Page 0051
  52. Page 0052
  53. Page 0053
  54. Page 0054
  55. Page 0055
  56. Page 0056
  57. Page 0057
  58. Page 0058
  59. Page 0059
  60. Page 0060
  61. Page 0061
  62. Page 0062
  63. Page 0063
  64. Page 0064
  65. Page 0065
  66. Page 0066
  67. Page 0067
  68. Page 0068
  69. Page 0069
  70. Page 0070
  71. Page 0071
  72. Page 0072
  73. Page 0073
  74. Page 0074
  75. Page 0075
  76. Page 0076
  77. Page 0077
  78. Page 0078
  79. Page 0079
  80. Page 0080
  81. Page 0081
  82. Page 0082
  83. Page 0083
  84. Page 0084
  85. Page 0085
  86. Page 0086
  87. Page 0087
  88. Page 0088
  89. Page 0089
  90. Page 0090
  91. Page 0091
  92. Page 0092
  93. Page 0093
  94. Page 0094
  95. Page 0095
  96. Page 0096
  97. Page 0097
  98. Page 0098
  99. Page 0099
  100. Page 0100
  101. Page 0101
  102. Page 0102
  103. Page 0103
  104. Page 0104
  105. Page 0105
  106. Page 0106
  107. Page 0107
  108. Page 0108
  109. Page 0109
  110. Page 0110
  111. Page 0111
  112. Page 0112
  113. Page 0113
  114. Page 0114
  115. Page 0115
  116. Page 0116
  117. Page 0117
  118. Page 0118
  119. Page 0119
  120. Page 0120
  121. Page 0121
  122. Page 0122