Page 0072

TRAITEMENTS DES CANCERS

70 CANCER CONTROL FRANCOPHONE 2021

acquise en même temps que la signature d'une convention de

partenariat entre l'AMCC, l'hôpital national Donka, et le centre

d'ophtalmologie de Donka, formation de l'ophtalmologiste

et de l'oculariste, dotation d'un laser pour le traitement

conservateur).

La mise en place de réunions de concertation pluridisciplinaire

(RCP), spécifique pour le RB (ou pour partie d'une RCP plus

large pour les cancers des enfants) est progressive, nécessitant

de surmonter des difficultés organisationnelles. La dernière

enquête faite début 2021 montrait que 9 des équipes formées

avaient mis en place des RCP dans les suites de la formation.

La création d'une RCP de recours pour le RB est effective

dans le cadre du programme RB 2019-28 depuis novembre

2020 avec une web-réunion par Zoom tous les 15 jours, animée

par Laurence Desjardins (Paris), Fatou Sylla (Bamako), PauleAïda Ndoye

(Dakar) et Rokia Bérété (Abidjan). Y sont soumis

à discussion et avis par les équipes tous les cas qui posent un

problème spécifique non résolu par les recommandations. En

particulier, l'objectif est d'y présenter systématiquement les

cas de traitements conservateurs avec utilisation des images

de fonds d'yeux obtenues par caméra.

Conclusion

La pluridisciplinarité est une nécessité pour garantir au mieux

la qualité de prise en charge des enfants atteints de cancer en

Afrique subsaharienne comme ailleurs dans le monde.

L'expérience que nous rapportons concernant le

rétinoblastome a bien montré les difficultés à surmonter.

Mais la volonté des équipes sur le terrain, le soutien que l'on

peut leur apporter sont le témoin d'une évolution effective,

même si c'est à des vitesses variables, et qu'il convient d'être

persévérant. n

1. Chardot C, Fervers B, Bey P, Abbatucci JS, Philip T. Standards, options and

recommendations for the multidisciplinary organization of oncology]. Bull Cancer. 1995;

82:780-94.

2. F Traoré, B Togo, F Sylla, TB Cheick, AA Diakité, F Dicko-Traoré, M Sylla, T Sidibé, F Doz,

M Harif, P Bey, L Desjardins. Le rétinoblastome : état des lieux au Mali et programme

d'aide au diagnostic précoce, aux traitements et à la réhabilitation. Bull Cancer 2013 ; 100

: 161-5. doi : 10.1684/bdc.2013.1703.

3.P Bey, F Traore, F Sylla, G Chenge, J Ilunga, R Lukamba, L Desjardins, I Aerts, P Sirignano.

Retinoblastoma: an exemplary tumour in young children that can be cured in low income

countries. Cancer Control 2014 : 111-114

4.F. Traoré, F. Sylla, B. Togo, B. Kamaté, K. Diabaté, A.A. Diakité, H. Diall, F. Dicko, M.

Sylla, P. Bey, L. Desjardins, A. Gagnepain-Lacheteau, C. Coze, F. Doz. "Treatment of

Retinoblastoma in Sub-Saharan Africa: Experience of the Pediatric Oncology Unit at

Gabriel Toure Teaching Hospital and the Institute of African Tropical Ophthalmology

(IOTA), Bamako-Mali". Pediatr Blood Cancer 2018 Aug ;65(8) : e27101.doi : 10.1002/

pbc.27101

5. K Diabate, F Traore, F Sylla, F Camara, IM Diarra, A Diakite, AS Kone, B Kamate, AA

Diakite, P Bey, B Togo Place de la radiothérapie dans le traitement du rétinoblastome.

Med Afr Noire 2019; 66: 287-92

6. Lukamba RM, Yao JA, Kabesha TA, Budiongo AN, Monga BB, Mwembo AT, Bey P, Chenge

GB, Desjardins L, Luboya ON, Doz F, Stefan CD. Retinoblastoma in Sub-Saharan Africa:

Case Studies of the Republic of Côte d'Ivoire and the Democratic Republic of the Congo.

J Glob Oncol. 2018 Sep ;4 :1-8. doi : 10.1200/JGO.17.00056.

Références

Pierre Bey, Docteur en médecine, Nancy, qualifié en radiothérapie.

Ancien directeur de l'Institut de Cancérologie de Lorraine (ICL)

à Nancy et ancient directeur de l'hôpital de l'Institut Curie à Paris.

Professeur émérite de radiothérapie;cancérologie, Université

de Lorraine. Conseiller du president de l'Institut Curie pour les

relations avec les pays à faible et moyen revenue. Vice-président

du Groupe Franco-Africain d'Oncologie Pédiatrique (GFAOP).

Directeur medical de l'Alliance Mondiale Contre le Cancer (AMCC)

et coordinateur des programmes Rétinoblastome en Afrique

subsaharienne depuis 2011.

Index

  1. Page 0001
  2. Page 0002
  3. Page 0003
  4. Page 0004
  5. Page 0005
  6. Page 0006
  7. Page 0007
  8. Page 0008
  9. Page 0009
  10. Page 0010
  11. Page 0011
  12. Page 0012
  13. Page 0013
  14. Page 0014
  15. Page 0015
  16. Page 0016
  17. Page 0017
  18. Page 0018
  19. Page 0019
  20. Page 0020
  21. Page 0021
  22. Page 0022
  23. Page 0023
  24. Page 0024
  25. Page 0025
  26. Page 0026
  27. Page 0027
  28. Page 0028
  29. Page 0029
  30. Page 0030
  31. Page 0031
  32. Page 0032
  33. Page 0033
  34. Page 0034
  35. Page 0035
  36. Page 0036
  37. Page 0037
  38. Page 0038
  39. Page 0039
  40. Page 0040
  41. Page 0041
  42. Page 0042
  43. Page 0043
  44. Page 0044
  45. Page 0045
  46. Page 0046
  47. Page 0047
  48. Page 0048
  49. Page 0049
  50. Page 0050
  51. Page 0051
  52. Page 0052
  53. Page 0053
  54. Page 0054
  55. Page 0055
  56. Page 0056
  57. Page 0057
  58. Page 0058
  59. Page 0059
  60. Page 0060
  61. Page 0061
  62. Page 0062
  63. Page 0063
  64. Page 0064
  65. Page 0065
  66. Page 0066
  67. Page 0067
  68. Page 0068
  69. Page 0069
  70. Page 0070
  71. Page 0071
  72. Page 0072
  73. Page 0073
  74. Page 0074
  75. Page 0075
  76. Page 0076
  77. Page 0077
  78. Page 0078
  79. Page 0079
  80. Page 0080
  81. Page 0081
  82. Page 0082
  83. Page 0083
  84. Page 0084
  85. Page 0085
  86. Page 0086
  87. Page 0087
  88. Page 0088
  89. Page 0089
  90. Page 0090
  91. Page 0091
  92. Page 0092
  93. Page 0093
  94. Page 0094
  95. Page 0095
  96. Page 0096
  97. Page 0097
  98. Page 0098
  99. Page 0099
  100. Page 0100
  101. Page 0101
  102. Page 0102
  103. Page 0103
  104. Page 0104
  105. Page 0105
  106. Page 0106
  107. Page 0107
  108. Page 0108
  109. Page 0109
  110. Page 0110
  111. Page 0111
  112. Page 0112
  113. Page 0113
  114. Page 0114
  115. Page 0115
  116. Page 0116
  117. Page 0117
  118. Page 0118
  119. Page 0119
  120. Page 0120
  121. Page 0121
  122. Page 0122