Page 0066

TRAITEMENTS DES CANCERS

64 CANCER CONTROL FRANCOPHONE 2021

Prise en charge du néphroblastome à

Bamako : à propos de 18 cas

ABDOUL KARIM DOUMBIA (SUR LA PHOTO), DÉPARTEMENT DE PÉDIATRIE DU CHU GABRIEL TOURÉ; PIERRE TOGO, DÉPARTEMENT DE

PÉDIATRIE DU CHU GABRIEL TOURÉ; FOUSSEYNI TRAORÉ, DÉPARTEMENT DE PÉDIATRIE DU CHU GABRIEL TOURÉ; ARSÉNE DACKONO,

DÉPARTEMENT DE PÉDIATRIE DU CHU GABRIEL TOURÉ; ABDOU DIARRA, DÉPARTEMENT DE PÉDIATRIE DU CHU GABRIEL TOURÉ; YAKARIA

COULIBALY, SERVICE DE CHIRURGIE PÉDIATRIQUE DU CHU GABRIEL TOURÉ; ABDOUL AZIZ DIAKITÉ, DÉPARTEMENT DE PÉDIATRIE

DU CHU GABRIEL TOURÉ; ADAMA DEMBÉLÉ, DÉPARTEMENT DE PÉDIATRIE DU CHU GABRIEL TOURÉ; HAWA DIALL, DÉPARTEMENT

DE PÉDIATRIE DU CHU GABRIEL TOURÉ; BELCO MAIGA, DÉPARTEMENT DE PÉDIATRIE DU CHU GABRIEL TOURÉ; KARAMOKO SACKO,

DÉPARTEMENT DE PÉDIATRIE DU CHU GABRIEL TOURÉ; BOUBACAR TOGO, DÉPARTEMENT DE PÉDIATRIE DU CHU GABRIEL TOURÉ ET

CHECK BOUGADARY TRAORE, SERVICE D'ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES DU CHU « POINT G »

Le néphroblastome (ou tumeur de Wilms) est la tumeur

rénale maligne la plus fréquente chez l'enfant (1). Il

représente plus de 90% des tumeurs rénales de l'enfant

et constitue 5 à 15% de l'ensemble des cancers pédiatriques

selon les séries (1,2,3). Au Mali, il occupe le quatrième rang

des cancers pédiatriques (4). L'âge de prédilection se situe

entre 1 et 5 ans avec une égale répartition entre les deux sexes

(1,2). Le plus souvent un seul rein est concerné (95%) (1,3).

Cliniquement, il se présente comme une masse abdominale à

développement antérieur rapide (1,2). Les formes bilatérales

existent surtout chez les très jeunes enfants et représentent

6,5% de l'ensemble des cas (3,5). Le néphroblastome peut

s'inscrire dans un cadre pluri-malformatif et 1% des cas sont des

formes familiales (1,5,6). Dans sa forme classique, il comporte

3 types de tissu (blastémateux, épithélial et mésenchymateux)

(1,2). Il s'agit d'un cancer curable dans la plupart des cas et son

traitement obéit à des règles strictes. La chirurgie encadrée

par la chimiothérapie constitue le traitement essentiel de cette

affection quel que soit le stade évolutif (2,6). Le pronostic des

néphroblastomes d'histologie dite « favorable » et des formes

localisées s'est régulièrement amélioré grâce aux progrès

considérables réalisés dans sa prise en charge (2). Les résultats

médiocres sont attribués à la consultation tardive, à la pauvreté et à l'indisponibilité des médicaments (4, 7). Disposant, grâce

au GFAOP, de drogues anticancéreuses depuis 2005 pour

traiter nos enfants atteints de cancer, nous avons initié ce

travail afin d'étudier les caractéristiques épidémiologiques et

cliniques des patients et les résultats de la prise en charge.

Méthodologie

Cette étude transversale a été réalisée dans l'unité d'oncologie

pédiatrique de Bamako de janvier 2014 à décembre 2015.

Elle avait inclus tous les dossiers des patients admis pour

néphroblastome traité selon le protocole du GFAOP dans

les services de pédiatrie et de chirurgie pédiatrique durant

la période d'étude. Le diagnostic de néphroblastome avait

été retenu sur la base de l'examen anatomopathologique

de la pièce opératoire. Le protocole thérapeutique utilisé

était celui du groupe franco-africain d'oncologie pédiatrique.

Le protocole GFA-Nephro 2005 du GFAOP comprend une

chimiothérapie primaire adaptée à l'étendue initiale de la

tumeur. Les patients avec une tumeur rénale unilatérale

localisée ont reçu 4 cures de Vincristine et Actinomycine D.

Les patients présentant des métastases avaient reçu un régime

préopératoire de 6 semaines avec Vincristine, Actinomycine D

et Doxorubicine. Une urétéro-néphrectomie élargie avait été

Cette étude avait pour but de faire l'état des lieux de la prise en charge du néphroblastome

dans l'unité d'oncologie pédiatrique (UOP) du CHU Gabriel Touré. Il s'agissait d'une étude

transversale portant sur 18 cas de néphroblastome unilatéral, menée de janvier 2015 à

décembre 2016. L'âge moyen des patients était de 33 mois. Le sex-ratio était de 0,63. Le délai

moyen de consultation était de 3 mois. Un cas de syndrome malformatif (aniridie et retard

mental) avait été observé. Le principal motif de consultation était la masse abdominale (100%)

associée à une altération de l'état général (44%), une douleur (44%) et une fièvre (17%). Le

stade I représentait 61% et le stade II 39%. La classification histologique post-opératoire avait

permis de retrouver le type blastemateux de haut risque (33%), les type régressif, stromal et

mixte de risque intermédiaire (67%). Les toxicités étaient hématologiques (anémie), digestives

(vomissements, mucite) et l'alopécie. La survie globale à 3 ans était de 90%. Cette étude se

caractérise par la prédominance des stades I et II et le pourcentage assez important d'histologie

à risque intermédiaire. Ces résultats sont surtout le fruit d'une collaboration multidisciplinaire.

Index

  1. Page 0001
  2. Page 0002
  3. Page 0003
  4. Page 0004
  5. Page 0005
  6. Page 0006
  7. Page 0007
  8. Page 0008
  9. Page 0009
  10. Page 0010
  11. Page 0011
  12. Page 0012
  13. Page 0013
  14. Page 0014
  15. Page 0015
  16. Page 0016
  17. Page 0017
  18. Page 0018
  19. Page 0019
  20. Page 0020
  21. Page 0021
  22. Page 0022
  23. Page 0023
  24. Page 0024
  25. Page 0025
  26. Page 0026
  27. Page 0027
  28. Page 0028
  29. Page 0029
  30. Page 0030
  31. Page 0031
  32. Page 0032
  33. Page 0033
  34. Page 0034
  35. Page 0035
  36. Page 0036
  37. Page 0037
  38. Page 0038
  39. Page 0039
  40. Page 0040
  41. Page 0041
  42. Page 0042
  43. Page 0043
  44. Page 0044
  45. Page 0045
  46. Page 0046
  47. Page 0047
  48. Page 0048
  49. Page 0049
  50. Page 0050
  51. Page 0051
  52. Page 0052
  53. Page 0053
  54. Page 0054
  55. Page 0055
  56. Page 0056
  57. Page 0057
  58. Page 0058
  59. Page 0059
  60. Page 0060
  61. Page 0061
  62. Page 0062
  63. Page 0063
  64. Page 0064
  65. Page 0065
  66. Page 0066
  67. Page 0067
  68. Page 0068
  69. Page 0069
  70. Page 0070
  71. Page 0071
  72. Page 0072
  73. Page 0073
  74. Page 0074
  75. Page 0075
  76. Page 0076
  77. Page 0077
  78. Page 0078
  79. Page 0079
  80. Page 0080
  81. Page 0081
  82. Page 0082
  83. Page 0083
  84. Page 0084
  85. Page 0085
  86. Page 0086
  87. Page 0087
  88. Page 0088
  89. Page 0089
  90. Page 0090
  91. Page 0091
  92. Page 0092
  93. Page 0093
  94. Page 0094
  95. Page 0095
  96. Page 0096
  97. Page 0097
  98. Page 0098
  99. Page 0099
  100. Page 0100
  101. Page 0101
  102. Page 0102
  103. Page 0103
  104. Page 0104
  105. Page 0105
  106. Page 0106
  107. Page 0107
  108. Page 0108
  109. Page 0109
  110. Page 0110
  111. Page 0111
  112. Page 0112
  113. Page 0113
  114. Page 0114
  115. Page 0115
  116. Page 0116
  117. Page 0117
  118. Page 0118
  119. Page 0119
  120. Page 0120
  121. Page 0121
  122. Page 0122