Page 0007

J

usqu'à récemment, l'oncologie pédiatrique a souffert

de la disparité entre les pays riches et les pays pauvres.

Alors que dans les pays riches, les progrès dans la prise

en charge et la survie des cancers de l'enfant étaient une

source d'enthousiasme et de fierté, la question du bienfondé de cette discipline, considérée comme onéreuse et

non prioritaire, a souvent été évoquée en ce qui concerne les

pays à ressources limitées. Que représente en effet le cancer

dans des pays où la malnutrition, le paludisme, la rougeole

et autres maladies infectieuses sont encore responsables de

la majorité des décès chez l'enfant ? La passion et l'énergie

de pionniers comme Hans Peter Wagner, Guiseppe Masera,

Peter Hesseling ou Jean Lemerle ont permis de démontrer

que la guérison du cancer de l'enfant n'était pas l'apanage des

pays riches et que l'argent n'était pas nécessairement la clé

d'un traitement couronné de succès.

Aujourd'hui, il reste bien sûr des disparités importantes

et l'écart de survie entre les pays à haut revenus et ceux

à ressources limitées reste important, pour ne pas dire

inacceptable. Cependant, il y a de nombreuses raisons

d'espérer. La prise en charge des cancers de l'enfant est

devenue aujourd'hui une réalité dans de nombreux pays

à ressources limitées. Un certain nombre de facteurs a

contribué à cette évolution, et outre le rôle des pionniers

mentionnés ci-dessus, la contribution des gouvernements,

mais aussi des associations médicales, des organisations non

gouvernementales, des partenaires privés, des programmes de

jumelage et autres initiatives a permis de donner à l'oncologie

pédiatrique un cadre et des moyens indispensables pour

répondre aux besoins uniques de cette population. L'initiative

de l'Organisation Mondiale de la Santé en faveur des cancers

de l'enfant en 2018 (https://www.who.int/docs/defaultsource/documents/health-topics/cancer/who-childhoodcancer-overview-booklet.pdf)

a incontestablement donné à l'oncologie pédiatrique la place qu'elle mérite dans le cadre de

l'oncologie globale.

Mais il est bien sûr important de confronter ces orientations

globales avec la réalité du terrain. Dans cette revue

essentiellement consacrée à l'oncologie pédiatrique en Afrique

francophone, le lecteur va découvrir les défis que rencontrent

les cliniciens dans leur vie quotidienne. Tout d'abord celui du

diagnostic, et les moyens qui ont été mis en place pour s'assurer

d'un diagnostic fiable. Qui dit diagnostic erroné dit traitement

inapproprié. En l'absence d'études spécifiques, ce taux de

diagnostics erronés est difficile à évaluer. Cependant, une

revue de 763 cas soumis pour opinion au service de pathologie

de l'hôpital St Jude et provenant de centres collaborant avec

le programme international, a identifié un taux de désaccord

de 13,7 à 37,1% selon les pays concernés (1). Ce taux était plus

particulièrement marqué pour les pathologies lymphoïdes et les

tumeurs cérébrales. Dans ce contexte, le développement d'un

projet de télépathologie entre Dakar et Paris est une initiative

remarquable. La mise en place d'un centre de référence pour

les diagnostics des cancers de l'enfant à Dakar représente

également un progrès incontestable qui bénéficiera à la fois

aux pays africains francophones et également anglophones.

Au-delà du diagnostic, plusieurs articles de cette revue nous

permettent de mieux comprendre le quotidien des oncologues

pédiatres et leurs défis. Par exemple, celui de la malnutrition qui

est un obstacle majeur à un traitement oncologique approprié,

en particulier chez le jeune enfant. En dépit de tous ces obstacles,

de l'absence fréquente d'infrastructures appropriées, d'une

pénurie chronique dans l'approvisionnement de médicaments

essentiels, de budgets limités, les progrès sont réels. Nous

découvrons le travail remarquable qui a été conduit dans le

cadre du rétinoblastome, du néphroblastome et du lymphome

de Burkitt dont le pronostic a été transformé grâce à la mise

en place de protocoles adaptés. Mais également la formation

CANCER CONTROL FRANCOPHONE 2021 5

INTRODUCTION

Les cancers de l'enfant en

Afrique Francophone : un

souffle d'espoir

ERIC BOUFFET, HÔPITAL POUR ENFANTS DE TORONTO (SICKKIDS), CANADA

Index

  1. Page 0001
  2. Page 0002
  3. Page 0003
  4. Page 0004
  5. Page 0005
  6. Page 0006
  7. Page 0007
  8. Page 0008
  9. Page 0009
  10. Page 0010
  11. Page 0011
  12. Page 0012
  13. Page 0013
  14. Page 0014
  15. Page 0015
  16. Page 0016
  17. Page 0017
  18. Page 0018
  19. Page 0019
  20. Page 0020
  21. Page 0021
  22. Page 0022
  23. Page 0023
  24. Page 0024
  25. Page 0025
  26. Page 0026
  27. Page 0027
  28. Page 0028
  29. Page 0029
  30. Page 0030
  31. Page 0031
  32. Page 0032
  33. Page 0033
  34. Page 0034
  35. Page 0035
  36. Page 0036
  37. Page 0037
  38. Page 0038
  39. Page 0039
  40. Page 0040
  41. Page 0041
  42. Page 0042
  43. Page 0043
  44. Page 0044
  45. Page 0045
  46. Page 0046
  47. Page 0047
  48. Page 0048
  49. Page 0049
  50. Page 0050
  51. Page 0051
  52. Page 0052
  53. Page 0053
  54. Page 0054
  55. Page 0055
  56. Page 0056
  57. Page 0057
  58. Page 0058
  59. Page 0059
  60. Page 0060
  61. Page 0061
  62. Page 0062
  63. Page 0063
  64. Page 0064
  65. Page 0065
  66. Page 0066
  67. Page 0067
  68. Page 0068
  69. Page 0069
  70. Page 0070
  71. Page 0071
  72. Page 0072
  73. Page 0073
  74. Page 0074
  75. Page 0075
  76. Page 0076
  77. Page 0077
  78. Page 0078
  79. Page 0079
  80. Page 0080
  81. Page 0081
  82. Page 0082
  83. Page 0083
  84. Page 0084
  85. Page 0085
  86. Page 0086
  87. Page 0087
  88. Page 0088
  89. Page 0089
  90. Page 0090
  91. Page 0091
  92. Page 0092
  93. Page 0093
  94. Page 0094
  95. Page 0095
  96. Page 0096
  97. Page 0097
  98. Page 0098
  99. Page 0099
  100. Page 0100
  101. Page 0101
  102. Page 0102
  103. Page 0103
  104. Page 0104
  105. Page 0105
  106. Page 0106
  107. Page 0107
  108. Page 0108
  109. Page 0109
  110. Page 0110
  111. Page 0111
  112. Page 0112
  113. Page 0113
  114. Page 0114
  115. Page 0115
  116. Page 0116
  117. Page 0117
  118. Page 0118
  119. Page 0119
  120. Page 0120
  121. Page 0121
  122. Page 0122