Page 0020

INITIATIVES ET PROGRAMMES DE LUTTE CONTRE LE CANCER

18 CANCER CONTROL FRANCOPHONE 2021

Cancérologie pédiatrique dans

l'Océan Indien : une organisation

singulière

YVES RÉGUERRE (SUR LA PHOTO), PRATICIEN HOSPITALIER, PÉDIATRE ET CHEF DU SERVICE D'ONCOLOGIE HÉMATOLOGIE PÉDIATRIQUE

DU CHU DE SAINT DENIS DE LA RÉUNION

Les territoires français de l'Océan Indien regroupent 2

départements d'Outre-Mer (DOM) : l'île de la Réunion au

sein de l'archipel des Mascareignes et l'île de Mayotte au

sein de l'archipel des Comores.

Le service d'hématologie et d'oncologie pédiatrique du CHU

de la Réunion est la seule structure de soins française à assurer

la prise en charge des enfants et adolescents (<18 ans) atteints

de cancer dans cette zone géographique. Il fait partie de la

Société Française de lutte contre les Cancers et les leucémies

de l'Enfant et de l'adolescent (SFCE). Le service accueille donc

l'ensemble des patients de la zone. Sa situation géographique

et le contexte géopolitique des 2 DOM et des îles avoisinantes

(Archipel des Comores, Ile Maurice, Madagascar, Seychelles)

est à l'origine de spécificités qui seront développées dans cet

article.

Organisation du parcours de soin

Le service d'oncologie et d'hématologie du CHU de La Réunion

dispose des moyens matériels et humains permettant d'assurer

la prise en charge des pathologies malignes pédiatriques selon

les recommandations et les protocoles nationaux. La taille

du bassin de population est difficile à apprécier en raison

des imprécisions démographiques concernant Mayotte et

les îles avoisinantes. Mais il dépasse actuellement le million

d'habitants. En effet, selon l'INSEE, La Réunion comptait 850

700 habitants en 2015 et Mayotte 256 700 habitants en 2017.

La démographie de ces 2 département est dynamique et en

particulier à Mayotte ou un habitant sur 2 a moins de 17 ans

(figure 1).

Environ un tiers des patients pris en charge dans l'unité

arrive dans le service par évacuation sanitaire (EVASAN) à partir de Mayotte. Ces patients peuvent être de nationalité

française ou étrangère ; le plus souvent comoriens, plus

rarement malgaches. Les diagnostics sont souvent tardifs. En

effet, les enfants originaires des Comores ou de Madagascar

arrivent généralement de manière illégale sur le territoire

français grâce à des passeurs qui les font traverser en bateau

(embarcations nommées Kwassa Kwassa). Les retards

diagnostics sont également fréquents chez les patients

mahorais en raison du tissu socio-économique défavorisé de

La cancérologie pédiatrique française dans l'Océan Indien repose sur le service du CHU de

Saint-Denis de l'Ile de la Réunion. Celui-ci accueille l'ensemble des enfants atteints de cancer

des départements de Mayotte et de la Réunion mais également beaucoup d'enfants étrangers

venant en particulier de l'archipel des Comores. La sévérité des pathologies de ces derniers et les

difficultés sociales et culturelles secondaires à leur transfert sur l'Ile de la Réunion a nécessité une

organisation spécifique afin de permettre une prise en charge médicale, psychologique et sociale

satisfaisante. C'est cette organisation qui fait l'objet de cette publication.

0 5 10 15 20

0

5

10

15

20

Âge au recensement

pour 1 000 habitants

pour 1 000 habitants

0

10

20

30

40

50

60

70

80

90

100

Mayotte Hommes 2017

Mayotte Hommes 2012

Métropole Hommes 2017

Mayotte Femmes 2017

Mayotte Femmes 2012

Métropole Femmes 2017

Hommes Femmes

Figure 1: Pyramide des âges à Mayotte et en métropole

Lecture : en 2017, pour 1 000 habitants de Mayotte, 8,3 sont des hommes de 18 ans et

9,1 sont des femmes de 18 ans.

Sources : Insee, recensements de la population de Mayotte 2012 et 2017 et estimations de

population au 1er janvier 2018 pour la France métropolitaine.

Index

  1. Page 0001
  2. Page 0002
  3. Page 0003
  4. Page 0004
  5. Page 0005
  6. Page 0006
  7. Page 0007
  8. Page 0008
  9. Page 0009
  10. Page 0010
  11. Page 0011
  12. Page 0012
  13. Page 0013
  14. Page 0014
  15. Page 0015
  16. Page 0016
  17. Page 0017
  18. Page 0018
  19. Page 0019
  20. Page 0020
  21. Page 0021
  22. Page 0022
  23. Page 0023
  24. Page 0024
  25. Page 0025
  26. Page 0026
  27. Page 0027
  28. Page 0028
  29. Page 0029
  30. Page 0030
  31. Page 0031
  32. Page 0032
  33. Page 0033
  34. Page 0034
  35. Page 0035
  36. Page 0036
  37. Page 0037
  38. Page 0038
  39. Page 0039
  40. Page 0040
  41. Page 0041
  42. Page 0042
  43. Page 0043
  44. Page 0044
  45. Page 0045
  46. Page 0046
  47. Page 0047
  48. Page 0048
  49. Page 0049
  50. Page 0050
  51. Page 0051
  52. Page 0052
  53. Page 0053
  54. Page 0054
  55. Page 0055
  56. Page 0056
  57. Page 0057
  58. Page 0058
  59. Page 0059
  60. Page 0060
  61. Page 0061
  62. Page 0062
  63. Page 0063
  64. Page 0064
  65. Page 0065
  66. Page 0066
  67. Page 0067
  68. Page 0068
  69. Page 0069
  70. Page 0070
  71. Page 0071
  72. Page 0072
  73. Page 0073
  74. Page 0074
  75. Page 0075
  76. Page 0076
  77. Page 0077
  78. Page 0078
  79. Page 0079
  80. Page 0080
  81. Page 0081
  82. Page 0082
  83. Page 0083
  84. Page 0084
  85. Page 0085
  86. Page 0086
  87. Page 0087
  88. Page 0088
  89. Page 0089
  90. Page 0090
  91. Page 0091
  92. Page 0092
  93. Page 0093
  94. Page 0094
  95. Page 0095
  96. Page 0096
  97. Page 0097
  98. Page 0098
  99. Page 0099
  100. Page 0100
  101. Page 0101
  102. Page 0102
  103. Page 0103
  104. Page 0104
  105. Page 0105
  106. Page 0106
  107. Page 0107
  108. Page 0108
  109. Page 0109
  110. Page 0110
  111. Page 0111
  112. Page 0112
  113. Page 0113
  114. Page 0114
  115. Page 0115
  116. Page 0116
  117. Page 0117
  118. Page 0118
  119. Page 0119
  120. Page 0120
  121. Page 0121
  122. Page 0122