Page 0024

INITIATIVES ET PROGRAMMES DE LUTTE CONTRE LE CANCER

22 CANCER CONTROL FRANCOPHONE 2021

L'union fait la force : le Groupe

Camerounais d'Oncologie Pédiatrique,

catalyseur de la mise en place de services

nationaux d'oncologie pédiatrique

FRANCINE KOUYA (SUR LA PHOTO), DIPLÔMÉE EN ONCOLOGIE MÉDICALE DE L'UNIVERSITÉ

DE STELLENBOSCH À CAPETOWN, AFRIQUE DU SUD

Les professionnels de santé, les parents, les organisations

de santé locales et internationales ont de plus en plus

conscience des immenses disparités qui existent en

matière de survie pour les enfants atteints de cancer selon

qu'ils vivent dans des pays développés ou dans des pays à

revenu faible et intermédiaire. Au cours des 50 dernières

années, des progrès considérables ont été accomplis dans la

prise en charge des enfants atteints de cancer et dans les pays

à revenu élevé, plus de 80% des enfants atteints d'un cancer

en guérissent. Toutefois, le taux de survie dans les pays en

développement reste faible et souvent inférieur à 30% (1). Sachant que 80% des près de 400 000 enfants et adolescents

auxquels on diagnostique un cancer dans le monde vivent

dans des pays à revenu faible et intermédiaire, ces chiffres

montrent à quel point les cancers de l'enfant constituent un

fléau d'importance mondiale (2).

En septembre 2018, lors d'une réunion inaugurale sur les

cancers de l'enfant organisée parallèlement à l'Assemblée

Générale des Nations Unies et dans le sillage de la Réunion de

haut niveau sur les maladies non transmissibles, l'OMS a annoncé

le lancement d'une nouvelle initiative - l'Initiative Mondiale de

Lutte contre le Cancer de l'enfant- dans le but de parvenir à un

Introduction: La collaboration pluridisciplinaire et la mise en place de partenariats internationaux

fondés sur le jumelage sont essentielles pour réduire l'écart qui existe entre les pays à revenu

élevé et les pays à revenu faible et intermédiaire en matière de survie des enfants atteints de

cancer. Cet article décrit la création du Groupe Camerounais d'Oncologie Pédiatrique (GCOP) et

son impact sur la mise en place de services d'oncologie pédiatrique au Cameroun.

Méthodologie: Le GCOP est un regroupement de professionnels de santé, de parents, de

survivants d'un cancer et de diverses parties prenantes, tous engagés dans la prise en charge des

cancers de l'enfant au Cameroun. Il a pour but d'améliorer le diagnostic et la prise en charge

des enfants atteints de cancer dans ce pays. Lors de sa réunion inaugurale, il a élaboré un plan

d'action de cinq ans et obtenu une subvention du programme My Child Matters de la Fondation

Sanofi Espoir en vue de sa mise en œuvre.

Résultats: Le GCOP a été créé en 2018. Des conférences nationales annuelles ont été

organisées pour débattre de différents enjeux comme l'accès aux médicaments essentiels. Ce

groupe a organisé des formations sur les signes d'alerte précoces des cancers pédiatriques pour

les professionnels de santé et le grand public. Un cours de soins palliatifs pédiatriques a été

élaboré et proposé aux professionnels de santé. Deux protocoles nationaux ont été établis pour

la prise en charge, respectivement de la leucémie aiguë lymphoblastique et du rétinoblastome.

Un plan de réponse conjoint a été mis en œuvre pour faire face à l'épidémie de COVID-19

et mis à exécution avec le soutien de partenaires internationaux. Les membres du GCOP ont

participé à l'élaboration du plan stratégique national de lutte contre le cancer pour la période

2020-2024 qui prévoit des interventions prioritaires pour lutter contre les cancers de l'enfant.

Conclusion: Le GCOP a élaboré et mis en œuvre des initiatives de nature à promouvoir

l'accès aux soins pour les enfants atteints de cancer au Cameroun. La collaboration entre

les professionnels de santé spécialisés en oncologie pédiatrique, le ministère de la Santé, les

organisations non gouvernementales et les partenaires internationaux a ouvert la voie à la

réalisation de l'objectif de l'OMS de parvenir à un taux de survie de 60% au moins pour tous les

enfants atteints de cancer à l'horizon 2030.

Index

  1. Page 0001
  2. Page 0002
  3. Page 0003
  4. Page 0004
  5. Page 0005
  6. Page 0006
  7. Page 0007
  8. Page 0008
  9. Page 0009
  10. Page 0010
  11. Page 0011
  12. Page 0012
  13. Page 0013
  14. Page 0014
  15. Page 0015
  16. Page 0016
  17. Page 0017
  18. Page 0018
  19. Page 0019
  20. Page 0020
  21. Page 0021
  22. Page 0022
  23. Page 0023
  24. Page 0024
  25. Page 0025
  26. Page 0026
  27. Page 0027
  28. Page 0028
  29. Page 0029
  30. Page 0030
  31. Page 0031
  32. Page 0032
  33. Page 0033
  34. Page 0034
  35. Page 0035
  36. Page 0036
  37. Page 0037
  38. Page 0038
  39. Page 0039
  40. Page 0040
  41. Page 0041
  42. Page 0042
  43. Page 0043
  44. Page 0044
  45. Page 0045
  46. Page 0046
  47. Page 0047
  48. Page 0048
  49. Page 0049
  50. Page 0050
  51. Page 0051
  52. Page 0052
  53. Page 0053
  54. Page 0054
  55. Page 0055
  56. Page 0056
  57. Page 0057
  58. Page 0058
  59. Page 0059
  60. Page 0060
  61. Page 0061
  62. Page 0062
  63. Page 0063
  64. Page 0064
  65. Page 0065
  66. Page 0066
  67. Page 0067
  68. Page 0068
  69. Page 0069
  70. Page 0070
  71. Page 0071
  72. Page 0072
  73. Page 0073
  74. Page 0074
  75. Page 0075
  76. Page 0076
  77. Page 0077
  78. Page 0078
  79. Page 0079
  80. Page 0080
  81. Page 0081
  82. Page 0082
  83. Page 0083
  84. Page 0084
  85. Page 0085
  86. Page 0086
  87. Page 0087
  88. Page 0088
  89. Page 0089
  90. Page 0090
  91. Page 0091
  92. Page 0092
  93. Page 0093
  94. Page 0094
  95. Page 0095
  96. Page 0096
  97. Page 0097
  98. Page 0098
  99. Page 0099
  100. Page 0100
  101. Page 0101
  102. Page 0102
  103. Page 0103
  104. Page 0104
  105. Page 0105
  106. Page 0106
  107. Page 0107
  108. Page 0108
  109. Page 0109
  110. Page 0110
  111. Page 0111
  112. Page 0112
  113. Page 0113
  114. Page 0114
  115. Page 0115
  116. Page 0116
  117. Page 0117
  118. Page 0118
  119. Page 0119
  120. Page 0120
  121. Page 0121
  122. Page 0122