Page 0056

DIAGNOSTIC

Intérêt de l'utilisation de la

télépathologie dans le diagnostic

des syndromes lymphoprolifératifs :

Expérience du Sénégal

ABIBATOU SALL (SUR LA PHOTO), HÉMATOLOGIE, UNIVERSITÉ CHEIKH ANTA DIOP, DAKAR, SÉNÉGAL; JULIEN ILUNGA, UNIVERSITÉ

DE LUBUMBASHI, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO; NINA HIRWUTZ, UNIVERSITÉ DE BÂLE, SUISSE; AWA OUMAR TOURÉ,

HÉMATOLOGIE, UNIVERSITÉ CHEIKH ANTA DIOP, DAKAR, SÉNÉGAL ET MARTINE RAPHAËL, ALLIANCE MONDIALE CONTRE LE CANCER

(AMCC), UNIVERSITÉ PARIS SACLAY, FRANCE

La télépathologie est une application de la télémédecine qui

peut être définie comme une transmission électronique

d'images histologiques et/ou cytologiques à distance

dans un but diagnostique, de recherche ou d'éducation. Les

premières expériences de la télépathologie remontent aux

années 1980 aux États Unis (1). Depuis le début des années

2000, elle est devenue un domaine en pleine croissance, de

plus en plus pertinent. De nos jours, elle est acceptée comme

faisant partie des services consultatifs de routine.

Le système i-Path développé par l'Université de Bâle (Suisse)

est un serveur de télépathologie basé sur un logiciel Open

Source et accessible depuis tout ordinateur disposant d'une

connexion internet (2). Si cet outil est largement utilisé pour

les images histologiques (3, 4, 5), très peu de données existent

pour l'évaluation de la morphologie cellulaire des frottis

sanguins. L'obtention d'images cytologiques de bonne qualité

dépend de plusieurs paramètres à la fois humains (étalement

du frottis en couche mince, bonne coloration) et techniques

(microscope avec un fort grossissement, un bon éclairage et

une très bonne résolution).

Dans cette étude, nous avons téléchargé des images

cytologiques (mais aussi des graphes de cytométrie ou de

FISH suivant leur disponibilité) dans la plateforme i-Path et

trois experts ont donné leur avis. Nous nous sommes proposés

d'étudier la fiabilité diagnostique basée sur les images, au-delà

des limites de confection des frottis et des photographies.

Matériels et Méthodes

Patients

Les frottis sanguins des 64 patients inclus dans cette étude ont été

confectionnés par le même technicien expérimenté. La qualité

des frottis (étalement en couche mince, entièrement contenu

dans la lame et distant des bords) a été vérifié à chaque fois par

le même biologiste. Les lames ont été colorées manuellement au

May Grunwald Giemsa avec une procédure identique pour tous

les patients. Pour chaque patient, 3 à 5 images cytologiques ont

été capturées (x100) avec le microscope Motic Image Plus 2.0

(résolution de 150 dpi, taille 1024 x 768 pixels) puis téléchargées

dans la plateforme i-Path accompagnées d'un résumé clinique (si

disponible) ainsi que des valeurs de l'hémogramme.

L'immunophénotypage par cytométrie en flux, disponibles

chez tous les patients, a été effectuée avec le FacsCalibur

4 couleurs des laboratoires BD (Beckson Dickinson, USA).

L'hybridation fluorescente in situ (FISH) a été effectuée avec les

sondes Vysis (Abbott, USA).

Un dossier a été créé pour chaque patient, comportant:

âge, sexe, résumé clinique, galerie d'images cytologiques,

phénotypiques et cytogénétiques, lorsqu'elles étaient

disponibles (figure 1).

Experts

Trois experts ont participé à la revue des différents dossiers.

L'expert 1, biologiste hématologiste et hémato-pathologiste,

Objectif : Évaluer la précision des diagnostics basés sur des images cytologiques transmises par

télépathologie. Méthodes : Nous avons utilisé la plateforme IPATH , développée par l'université

de Bâle (Suisse), pour la transmission d'images cytologiques. Trois experts ont donné leur avis

et nous avons comparé leur avis avec le diagnostic de référence. Résultats : Les dossiers de

64 patients atteints de syndromes lymphoprolifératifs (SLP) B ou T ont été téléchargés dans la

plateforme i-Path. Le coefficient de concordance globale entre les diagnostics de référence et

ceux des auteurs était excellent avec kappa= 0,9. Conclusion : La télépathologie est un outil

intéressant d'aide au diagnostic.

54 CANCER CONTROL FRANCOPHONE 2021

Index

  1. Page 0001
  2. Page 0002
  3. Page 0003
  4. Page 0004
  5. Page 0005
  6. Page 0006
  7. Page 0007
  8. Page 0008
  9. Page 0009
  10. Page 0010
  11. Page 0011
  12. Page 0012
  13. Page 0013
  14. Page 0014
  15. Page 0015
  16. Page 0016
  17. Page 0017
  18. Page 0018
  19. Page 0019
  20. Page 0020
  21. Page 0021
  22. Page 0022
  23. Page 0023
  24. Page 0024
  25. Page 0025
  26. Page 0026
  27. Page 0027
  28. Page 0028
  29. Page 0029
  30. Page 0030
  31. Page 0031
  32. Page 0032
  33. Page 0033
  34. Page 0034
  35. Page 0035
  36. Page 0036
  37. Page 0037
  38. Page 0038
  39. Page 0039
  40. Page 0040
  41. Page 0041
  42. Page 0042
  43. Page 0043
  44. Page 0044
  45. Page 0045
  46. Page 0046
  47. Page 0047
  48. Page 0048
  49. Page 0049
  50. Page 0050
  51. Page 0051
  52. Page 0052
  53. Page 0053
  54. Page 0054
  55. Page 0055
  56. Page 0056
  57. Page 0057
  58. Page 0058
  59. Page 0059
  60. Page 0060
  61. Page 0061
  62. Page 0062
  63. Page 0063
  64. Page 0064
  65. Page 0065
  66. Page 0066
  67. Page 0067
  68. Page 0068
  69. Page 0069
  70. Page 0070
  71. Page 0071
  72. Page 0072
  73. Page 0073
  74. Page 0074
  75. Page 0075
  76. Page 0076
  77. Page 0077
  78. Page 0078
  79. Page 0079
  80. Page 0080
  81. Page 0081
  82. Page 0082
  83. Page 0083
  84. Page 0084
  85. Page 0085
  86. Page 0086
  87. Page 0087
  88. Page 0088
  89. Page 0089
  90. Page 0090
  91. Page 0091
  92. Page 0092
  93. Page 0093
  94. Page 0094
  95. Page 0095
  96. Page 0096
  97. Page 0097
  98. Page 0098
  99. Page 0099
  100. Page 0100
  101. Page 0101
  102. Page 0102
  103. Page 0103
  104. Page 0104
  105. Page 0105
  106. Page 0106
  107. Page 0107
  108. Page 0108
  109. Page 0109
  110. Page 0110
  111. Page 0111
  112. Page 0112
  113. Page 0113
  114. Page 0114
  115. Page 0115
  116. Page 0116
  117. Page 0117
  118. Page 0118
  119. Page 0119
  120. Page 0120
  121. Page 0121
  122. Page 0122