Page 0030

INITIATIVES ET PROGRAMMES DE LUTTE CONTRE LE CANCER

28 CANCER CONTROL FRANCOPHONE 2021

et si celles-ci avaient été satisfaites, comment, ainsi que leurs

conseils et recommandations pour faire évoluer le programme

afin d'en maximiser l'impact, optimiser la communication et les

collaborations ainsi que le partage de bonnes pratiques dans

le milieu de l'oncologie pédiatrique au niveau international. Le

taux de réponse de 100% atteste de la grande implication des

porteurs envers ce programme.

Pour les deux étapes suivantes, l'évaluation en elle-même

a été répartie entre deux structures d'évaluation externes

et indépendantes, engagées simultanément, toutes deux

expérimentées et spécialisées dans les secteurs de l'aide

humanitaire et de la santé, chargées d'évaluer le programme

à deux niveaux. Chaque équipe a commencé par mener une

analyse documentaire au sujet du programme, des actualités

et des acteurs de l'oncologie pédiatrique en général, avant de

mener des entretiens individuels semi-dirigés. Les documents

stratégiques et de cadrage concernant le programme ont été

transmis aux évaluateurs par l'équipe « My Child Matters ». Les

entretiens ont été menés en français, anglais ou espagnol selon

la préférence de l'interlocuteur.

Au niveau des projets : 78 interviews avec des informateurs

clés ont été menées et 70 documents ont été étudiés. En outre,

11 projets en cours ont été finement analysés. Ces projets

ont été sélectionnés afin d'assurer une représentativité de

l'échantillon évalué. Les critères de la matrice de sélection

étaient : le revenu du pays selon le classement de la Banque

Mondiale (¾ de Pays à Revenu Intermédiaire Inférieur (PRII)

et ¼ de Pays à Faible Revenu (PFR) proportionnellement aux

projets composant le portefeuille du programme) ; la couverture

des zones géographiques (avec un focus sur les zones cibles

stratégiques du programme soit l'Afrique francophone et l'Asie

du Sud-Est); la couverture de tous les thèmes (accès aux soins,

registres des cancers, diagnostic précoce, soins palliatifs/

gestion de la douleur, formation professionnelle/renforcement

des capacités, lutte contre les abandons de traitement) ; la

représentativité des anciens et nouveaux partenaires (40% et

60% proportionnellement à la composition du portefeuille) ; type

de budget (selon un classement par fourchette).

Au niveau du programme : les évaluateurs ont examiné

l'impact du programme en fonction des principaux acteurs de

santé en oncologie pédiatrique (par exemple les organisations

internationales et non gouvernementales). Des experts

renommés et spécialisés en oncologie pédiatrique ont facilité

les contacts avec des autorités nationales de haut niveau afin

d'obtenir des entretiens.

c. Approche à 360° et procédure de triangulation

L'approche à 360° consiste à interviewer l'ensemble des parties

prenantes en lien avec le programme, en interne et en externe,

afin d'évaluer son impact selon les différents points de vue.

Dans un premier temps, les évaluateurs ont mené des

entretiens généraux avec le personnel de la Fondation. Ils ont

ensuite identifié les personnes les plus pertinentes à interviewer

(2), en collaboration avec le responsable du programme « My

Child Matters ». Ont donc été entendus : la déléguée générale de

la Fondation, les responsables de programmes de la Fondation,

l'équipe « My Child Matters », les membres du comité d'experts

MCM, des mentors, des porteurs de projets, des membres

de l'équipe projet, leurs collègues, des directeurs d'unités

concernées, des professionnels de santé formés, ainsi que des

autorités de santé locales, des associations de patients, des

organismes partenaires, des bénéficiaires locaux directs et

indirects, et plus largement des acteurs clefs dans le secteur de

l'oncologie pédiatrique tels que l'Organisation Mondiale de la

Santé (OMS), l'Union Internationale Contre le Cancer (UICC), le

Groupe Franco-Africain d'Oncologie Pédiatrique (GFAOP).

Des guides d'entrevue, créés par les évaluateurs et spécifiques

selon le profil des personnes interviewées, ont été utilisés lors

d'entretiens d'une heure environ. Le questionnaire comprenait

des questions ouvertes pour dégager des perspectives dans les

domaines analytiques les plus importants.

Les quarante et une demandes d'entrevues ont toutes été

acceptées. Des entretiens supplémentaires ont été menés

auprès des répondants recommandés aux évaluateurs par les

premiers interviewés, selon la méthodologie de l'approche

à 360°. Au total, 107 entretiens ont été réalisés pour couvrir

l'évaluation « projets » et l'évaluation « programme ». Ceux-ci

ont été enregistrés avec le consentement des répondants à des

fins de transcription (anonymisés). La collecte et l'analyse des

données ont été effectuées par les évaluateurs.

Pour garantir la rigueur de cette évaluation qualitative, les

consultants ont utilisé la procédure de triangulation des données,

des outils et des sources d'information. Cette méthodologie

consiste à effectuer la recherche auprès de différentes personnes,

dans des lieux/projets variés, à l'aide de plusieurs outils et vise à

32%

1%

39%

28%

■ Afrique ■ Asie & Oceanie ■ Europe ■ Amerique latine

Mauvais Adéquat

Le programme ne répond pas aux exigences

pour que ce critère soit respecté

Le programme répond à certaines

exigences de ce critère, mais a

quelques lacunes à combler

Le progra

des

Figure 1: Support financier par région (2019-2021)

Index

  1. Page 0001
  2. Page 0002
  3. Page 0003
  4. Page 0004
  5. Page 0005
  6. Page 0006
  7. Page 0007
  8. Page 0008
  9. Page 0009
  10. Page 0010
  11. Page 0011
  12. Page 0012
  13. Page 0013
  14. Page 0014
  15. Page 0015
  16. Page 0016
  17. Page 0017
  18. Page 0018
  19. Page 0019
  20. Page 0020
  21. Page 0021
  22. Page 0022
  23. Page 0023
  24. Page 0024
  25. Page 0025
  26. Page 0026
  27. Page 0027
  28. Page 0028
  29. Page 0029
  30. Page 0030
  31. Page 0031
  32. Page 0032
  33. Page 0033
  34. Page 0034
  35. Page 0035
  36. Page 0036
  37. Page 0037
  38. Page 0038
  39. Page 0039
  40. Page 0040
  41. Page 0041
  42. Page 0042
  43. Page 0043
  44. Page 0044
  45. Page 0045
  46. Page 0046
  47. Page 0047
  48. Page 0048
  49. Page 0049
  50. Page 0050
  51. Page 0051
  52. Page 0052
  53. Page 0053
  54. Page 0054
  55. Page 0055
  56. Page 0056
  57. Page 0057
  58. Page 0058
  59. Page 0059
  60. Page 0060
  61. Page 0061
  62. Page 0062
  63. Page 0063
  64. Page 0064
  65. Page 0065
  66. Page 0066
  67. Page 0067
  68. Page 0068
  69. Page 0069
  70. Page 0070
  71. Page 0071
  72. Page 0072
  73. Page 0073
  74. Page 0074
  75. Page 0075
  76. Page 0076
  77. Page 0077
  78. Page 0078
  79. Page 0079
  80. Page 0080
  81. Page 0081
  82. Page 0082
  83. Page 0083
  84. Page 0084
  85. Page 0085
  86. Page 0086
  87. Page 0087
  88. Page 0088
  89. Page 0089
  90. Page 0090
  91. Page 0091
  92. Page 0092
  93. Page 0093
  94. Page 0094
  95. Page 0095
  96. Page 0096
  97. Page 0097
  98. Page 0098
  99. Page 0099
  100. Page 0100
  101. Page 0101
  102. Page 0102
  103. Page 0103
  104. Page 0104
  105. Page 0105
  106. Page 0106
  107. Page 0107
  108. Page 0108
  109. Page 0109
  110. Page 0110
  111. Page 0111
  112. Page 0112
  113. Page 0113
  114. Page 0114
  115. Page 0115
  116. Page 0116
  117. Page 0117
  118. Page 0118
  119. Page 0119
  120. Page 0120
  121. Page 0121
  122. Page 0122